Sport et froid ne sont pas incompatibles ! Mais attention quand même…

Vous aussi, en ce moment, vous vous sentez saisis, au plus profond de vous-même, dès que vous sortez le bout de votre nez dehors ? Rassurez-vous, c’est pour tout le monde pareil ! En cette période de froid quasi polaire, WHEELNESS a trouvé judicieux de vous prévenir des quelques risques quant à la pratique du sport dans des conditions de froid extrême. Autrement dit, pas question de vous trouver une excuse : vous pouvez toujours vous remuer et assurer vos séances quotidiennes ou hebdomadaires. Il suffit de s’adapter et de connaître les risques !

Le sport et le froid ne sont pas incompatibles mais peuvent avoir un impact sur votre santé… De nombreux médecins nous expliquent qu’il est déconseillé de pratiquer un exercice physique lorsque la température extérieure est en dessous de -5 C°. Même si le froid est un excellent antalgique, qu’il peut à la fois prévenir et traiter certaines pathologies traumatiques, il ne faut pas croire que l’on est en sécurité lorsque l’on s’entraîne dans le froid. Il ne faut surtout pas négliger la phase préparatoire, dite l’échauffement. Plus que jamais, et plus longtemps si besoin, échauffez absolument l’ensemble de votre corps. Tous vos muscles doivent être prêt à venir braver le froid qui vous attend à l’extérieur ! Ensuite, seulement, vous pourrez effectuer votre séance comme vous avez l’habitude de le faire…


À lire aussi : Faire du sport en plein air, pourquoi c’est si bon ?


Concrètement, quels sont les risques ?

Il n’est évidemment pas du tout question de vous effrayer sur la pratique du sport lorsqu’il fait froid ! Non, surtout pas. Chez WHEELNESS, le sport, c’est tous les jours et dans n’importe quelles conditions. Seulement, et encore une fois, il est important de vous informer au maximum. Trois grands points sont, à nos yeux, essentiels :

1/ Les risques cardio-vasculaires causés par le froid sont plus importants, ou la vasoconstriction des artères, c’est-à-dire une diminution du calibre des vaisseaux sanguins. Ceci entraîne une baisse du flux sanguin, et donc du transport de l’oxygène, vers différents organes essentiels comme le cœur ou le cerveau.

2/ La pollution atmosphérique, et surtout les particules fines des grandes agglomérations, en suspension dans l’air, sont très irritantes pour les bronches et peuvent déclencher ou révéler des maladies respiratoires mais aussi des maladies cardio-vasculaires.

3/ Les accidents musculaires et pathologies tendineuses sont plus courants lorsqu’il fait froid. Un claquage ou une élongation par exemple, voilà des blessures facilement évitables si vous vous échauffez comme il faut. Il vous suffit de bien connaître votre corps et, surtout, de ne pas vous montrer trop agressif avec celui-ci dès que vous commencez votre séance !

Quelles solutions ?

Pour éviter le moindre problème, il existe plusieurs astuces bien sûr. Sinon, vous ne verriez pas vos voisins partir en footing à 6h du matin alors qu’il fait -12°C ! Plus sérieusement, et même si cela semble moins évident par un froid extrême, vous devez vous hydrater énormément. En tout cas, au moins autant que d’habitude ! Avant, durant et après votre séance. Ensuite, équipez-vous avec un matériel et une tenue vestimentaire adaptés. Plusieurs couches, même si vous transpirez, sont nécessaires. Enfin, n’hésitez pas à espacer davantage vos exercices. Adaptez donc vos temps d’efforts, toujours espacés de temps de récupération importants.

En tout cas, WHEELNESS peut s’avérer être une belle solution ! Après une séance dans le froid, vous pourrez venir vous soulager avec une bonne douche chaude dans nos hub sportifs !

Write a comment